Actualités et Analyses

Toutes vos actualités regroupées sur une seule plateforme !

Image: Retour à la réalité

Article


Retour à la réalité

Opinions divergentes dans les articles externes - Les opinions exprimées dans les articles provenant de sources externes ne reflètent pas nécessairement les opinions de Renalco SA et sont partagées uniquement à titre d’information.


Nous vous souhaitons à tous une belle et heureuse année 2024 ! En ce début janvier, les marchés sont en train de prendre conscience que le Père Noël n'existe pas et que les gains du mois de décembre ont été empruntés à 2024, tout comme les cadeaux au pied du sapin n'étaient pas gratuits. Mais nous avons tous apprécié Noël !

Janvier 2024 suit l'un des meilleurs mois de décembre des 30 dernières années, en fait le 5e meilleur mois de décembre du S&P 500 avec une performance de 4,4 %. Novembre 2023 a été également le deuxième meilleur mois de novembre des 30 dernières années, avec une performance de près de 9 %. En décembre, le rallye s'est étendu aux valeurs cycliques grâce au Père Noël Powell.

Il n'est donc pas surprenant de voir les marchés mondiaux commencer 2024 sur une note plus faible. D'autant plus que les éléments suivants doivent être ajoutés à l'argumentaire:

  • Selon notre équipe ETF, le quatrième trimestre 2023 a connu une très forte collecte dans la classe d'actifs Actions, tirée par les actions américaines, ce qui fait de 2023 une année plutôt décente en termes de collecte.
  • Les marchés étaient également nettement "surachetés" selon notre analyste technique.

Les optimistes souligneront qu'il y a toujours un montant record de liquidités dans les fonds monétaires "qui attendent d'être réinvestis", mais nous contestons cet argument :

  • Nos graphiques de positionnement de la CFTC suggèrent que le "positionnement" long est assez tendu sur le marché américain,
  • La part des actions dans les actifs financiers des ménages américains est proche de son plus haut niveau historique. La question est de savoir si les investisseurs individuels réduiront leur détention d'actions au cours des prochains trimestres.

En ce qui concerne les fondamentaux, peu de choses ont changé depuis notre dernier rapport mi-décembre. Toutes les données les plus récentes vont dans le sens d'un atterrissage en douceur de l’économie mondiale.

  • Mais dans la balance des risques, les tensions géopolitiques au Moyen-Orient se sont aggravées dernièrement avec des attaques de cargos occidentaux en mer Rouge et une position beaucoup plus conflictuelle de l'Iran vis-à-vis d'Israël. Si le conflit s'aggrave, il pourrait entraîner des perturbations sur le prix du pétrole, menaçant le scénario de "désinflation/atterrissage en douceur". Nous avons maintenu notre position à surpondéré sur l'énergie (au sein des actions européennes) précisément pour couvrir ce risque, mais aussi parce que les compagnies pétrolières offrent des rendements très substantiels aux actionnaires aux niveaux actuels des prix du pétrole.
  • Avec plus de cinq baisses de taux (de 25 bp) attendues par la Fed en 2024, des prévisions de bénéfices élevées malgré une forte baisse de la croissance nominale et une performance monstrueuse des Big Tech en 2023, les marchés actions (légèrement sous-pondéré) nous semblent en avance sur les fondamentaux malgré l'incertitude qui prévaut encore.

Une note d'optimisme plutôt que de prudence : La Chine a publié un PMI Services étonnamment fort (l'indice Caixin diverge à la hausse du PMI officiel de la Fédération chinoise de la logistique et des achats) et les prix du minerai de fer ont suivi une trajectoire ascendante (certaines actions très exposées à la Chine en ont pris note). Alors que les marchés actions américains et européens surfent sur leurs sommets historiques, le MSCI EM est encore à quelque 37 % en dessous de son sommet de 2021. C'est l'une de nos principales convictions. En ce qui concerne la Chine en particulier, il est encore tôt pour se montrer plus confiant, car les problèmes immobiliers ne sont pas encore résolus.

Semaine à venir : L'IPC américain de décembre devrait augmenter de 3,3 %, contre 3,1 % en novembre, les effets de base de l'énergie s'estompant progressivement. L'IPC de base est attendu à 3,8 %, contre 4 %. Toujours aux États-Unis, l'enquête NFIB sur l'optimisme des petites entreprises sera plus pertinente après le rallye de décembre des petites capitalisations américaines. En Europe, les chiffres de la production industrielle pour le mois de novembre ne devraient pas avoir beaucoup d'implications de marché. Au Japon, l'IPC de Tokyo, un indicateur de l'inflation nationale, sera important avant la réunion de la BoJ du 23/01 qui pourrait mettre fin à l'ère des taux négatifs. En Chine, il faudra surveiller les chiffres du commerce pour décembre, ainsi que l'IPC/IPP et la croissance du crédit. Les élections présidentielles à Taïwan auront lieu le 13 janvier. La saison des résultats va débuter, avec les grandes banques américaines qui publieront leurs résultats en fin de semaine.

Performance 2023 des classes d'actifs


Kepler logo

Copyright © 2024 Kepler Cheuvreux. Tous droits réservés.

Ce document est produit par Kepler Cheuvreux, entreprise d’investissement agrée par l’ACPR sous le numéro 14441 et régulée par l’Autorité des Marchés Financiers, incorporée en France sous le numéro RCS 413 064 841 à l’adresse suivante : 112 Avenue Kleber, 75116 Paris, France (www.keplercheuvreux.com).

Le présent document ne constitue pas un prospectus/document réglementaire ou autre document d'offre, ni une offre ou une sollicitation en vue de l'achat de titres ou autre investissement. Il ne doit pas être interprété comme une offre de vente ou une proposition d'achat de titres dans toute juridiction ou une telle offre ou proposition serait illégale. Nous ne sollicitons aucune action sur la base du présent document, qui est fourni à nos clients à titre d'information de portée générale. Il ne constitue pas une recommandation d’investissement, ni une recommandation personnalisée, et ne tient pas compte des objectifs d'investissement, de la situation financière et des besoins de chaque client. Avant d'agir en fonction du contenu du présent document, nous vous conseillons de vérifier s'il est adapté à votre situation particulière et, si nécessaire, de prendre conseil auprès d'un professionnel.

Les chiffres relatifs aux performances et aux données de marché ont trait ou se rapportent à des périodes passées et ne sont pas un indicateur fiable des résultats futurs.

L'exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence de l’information provenant de sources externes n’est pas garantie, bien qu’elle ait été obtenue auprès de sources raisonnablement jugées fiables. Kepler Cheuvreux n’assume aucune responsabilité à cet égard.

Les éléments du présent document relatifs aux données de marchés sont fournis sur la base de données constatées à un moment précis et qui sont susceptibles de varier.