Actualités et Analyses

Toutes vos actualités regroupées sur une seule plateforme !

Image: Qui peut “arrêter ce train”?

Article


Qui peut “arrêter ce train”?

Opinions divergentes dans les articles externes - Les opinions exprimées dans les articles provenant de sources externes ne reflètent pas nécessairement les opinions de Renalco SA et sont partagées uniquement à titre d’information.


Le guitariste américain John Mayer a écrit une chanson intitulée "Stop this train" (Arrêter ce train), dans laquelle il chante "I can't take the speed it's moving in" (Je ne peux pas supporter la vitesse à laquelle il se déplace). Cela doit vous sembler familier !

Dans l'hebdomadaire d'aujourd'hui, nous nous demandons ce qui peut arrêter ce train américain, mené par les 7 Magnifiques. Nous procédons également à deux ajustements sectoriels significatifs au sein des actions européennes (luxe à la hausse, banques à la baisse).

Hausse des actions US : quels en sont les moteurs ?

  • IA : c'est le principal moteur de la hausse. Ce thème en comporte en fait plusieurs : l'explosion de la croissance des bénéfices des grandes entreprises technologiques, grâce à une bonne maîtrise des coûts, la monétisation de la publicité et la croissance du cloud. L'espoir : des investissements massifs dans de nouvelles infrastructures ont été annoncés, ce qui conforte l'idée que de nouvelles applications importantes sont en train de voir le jour. Macro : une consommation américaine solide, sans preuve d'un renversement imminent.
  • Le put de la Fed est de retour : la Fed déclare implicitement : "Comptez sur nous pour baisser les taux si le marché du travail se détériore". Toutefois, plus les marchés montent, plus ce put est en dehors de la monnaie.
  • Les faibles incitations à la diversification liées à la hausse du dollar : La vigueur de l'économie américaine soutient le dollar et réduit l'incitation à la diversification pour les investisseurs mondiaux. Dans le même temps, l'économie de la zone euro reste stagnante, tandis que la dynamique en Chine continue de susciter des inquiétudes.

Qu'est-ce qui peut remettre en cause cette tendance ?

  • L'immobilier commercial reste un sujet d'actualité compte tenu de la forte exposition des banques de petite et moyenne taille. Les taux de défaut restent faibles mais augmentent rapidement.
  • L'économie américaine en surchauffe ou des prix du pétrole en forte hausse, obligeraient la Fed à faire volte-face par rapport à son pivot de décembre. A l'inverse, la confirmation que l'"atterrissage " tant attendu de l’économie US se profile serait un vent contraire pour les actions US.
  • Élections américaines : l'incertitude entourant les élections américaines pourrait peser sur les marchés, car Trump est imprévisible et agressif, et Biden trop âgé.
  • Prises de bénéfices technique : les valorisations sont élevées et un niveau extrême du Nasdaq 100 pourrait déclencher des prises de bénéfices. La configuration technique suggère que le mois de mars pourrait favoriser les prises de bénéfices.

En ce qui concerne l’allocation sectorielle du MSCI Europe, nous rétrogradons les banques à Neutre.

  • La saison des résultats a été très polarisée, avec quelques accidents sur certaines grandes capitalisations (BNP, ING) qui semblaient moins sujettes au risque de " pic des marges d'intérêt ". Le thème de l'immobilier commercial pèse également en arrière-plan, même si l'exposition des banques européennes semble limitée.
  • Plus tard dans l'année, avec les perspectives d'amélioration de la macroéconomie en Europe, nous pourrions voir le secteur surperformer à nouveau. Bien que nous ayons quelques raisons d'espérer une reprise de la consommation en Europe, le court terme reste fragile avec des conditions financières reserrées.
  • Les politiques de rémunération des actionnaires et, somme toute, une certaine résilience de l’économie européenne limitent le potentiel de baisse, d'où notre position à Neutre (et non à Sous-Pondérer).

Nous relevons le Luxe à Sur-pondérer.

  • En toile de fond, le secteur du luxe crée de la valeur au fil du temps et a su protéger ses marges. Il s'agit également d'un savoir-faire spécifique à l'Europe, sans réelle concurrence, ce qui en fait un achat structurel.
  • Il est encore tôt pour s'assurer que les marges ne seront pas sous pression si la macro ralentit, mais nous notons que les analystes sont devenus très prudents, ce qui limite le risque de déception. Le secteur a commencé à réagir positivement aux mauvaises nouvelles, ce qui est généralement le signe d'un point bas dans les valorisations.

Alors que les effets richesse continuent de fonctionner à plein régime aux États-Unis, le secteur pourrait également accueillir favorablement des mesures de soutien à la croissance en Chine. En outre, nous pensons que de nombreux investisseurs ne sont pas prêts pour se positionner directement sur les actions chinoises. Le secteur du luxe pourrait constituer un effet de levier sur ce thème.

Performance hebdomadaire des classes d'actifs (%)


Kepler logo

Copyright © 2024 Kepler Cheuvreux. Tous droits réservés.

Ce document est produit par Kepler Cheuvreux, entreprise d’investissement agrée par l’ACPR sous le numéro 14441 et régulée par l’Autorité des Marchés Financiers, incorporée en France sous le numéro RCS 413 064 841 à l’adresse suivante : 112 Avenue Kleber, 75116 Paris, France (www.keplercheuvreux.com).

Le présent document ne constitue pas un prospectus/document réglementaire ou autre document d'offre, ni une offre ou une sollicitation en vue de l'achat de titres ou autre investissement. Il ne doit pas être interprété comme une offre de vente ou une proposition d'achat de titres dans toute juridiction ou une telle offre ou proposition serait illégale. Nous ne sollicitons aucune action sur la base du présent document, qui est fourni à nos clients à titre d'information de portée générale. Il ne constitue pas une recommandation d’investissement, ni une recommandation personnalisée, et ne tient pas compte des objectifs d'investissement, de la situation financière et des besoins de chaque client. Avant d'agir en fonction du contenu du présent document, nous vous conseillons de vérifier s'il est adapté à votre situation particulière et, si nécessaire, de prendre conseil auprès d'un professionnel.

Les chiffres relatifs aux performances et aux données de marché ont trait ou se rapportent à des périodes passées et ne sont pas un indicateur fiable des résultats futurs.

L'exactitude, l’exhaustivité ou la pertinence de l’information provenant de sources externes n’est pas garantie, bien qu’elle ait été obtenue auprès de sources raisonnablement jugées fiables. Kepler Cheuvreux n’assume aucune responsabilité à cet égard.

Les éléments du présent document relatifs aux données de marchés sont fournis sur la base de données constatées à un moment précis et qui sont susceptibles de varier.